Assurance Vie et Immobilier

Investir sur des fonds immobiliers (SCPI ou OPCI) est un excellent moyen de doper le rendement de son contrat sur le long terme. Assurance Vie et immobilier, les secrets d’un couple qui dure.

Assurance Vie et Immobilier les secrets d'un couple qui dure

Assurance Vie et Immobilier les secrets d’une couple qui dure

Assurance Vie et Immobilier. La baisse des rendement des fonds en euros.

La chute des taux d’intérêt profite à l’immobilier. En conséquence, avec un rendement de 1,8 % en moyenne en 2016, qui risque de tomber à 1,5 % cette année, la rentabilité des fonds en euros fait pâle figure au regard de celle des fonds d’investissement immobilier. Les loyers, appelés dividendes, distribués par les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) devraient rapporter autour de 4,4 % en moyenne en 2017, après 4,63 % en 2016. Stimulant ainsi la collecte. C’est ainsi qu’après un record de 9,6 milliards en 2016. Les souscriptions de fonds immobiliers, qui incluent les SCPI et autres organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), ont atteint 6,5 milliards d’euros au premier semestre 2017.

Facilité d’investissement.

Il est donc aisé de mettre de l’immobilier dans son contrat d’assurance-vie. Mais les possibilités varient énormément d’un contrat à l’autre. Mieux vaut donc en connaître les caractéristiques avant de signer. Les SCPI fonctionnent sur le principe de la gestion collective. Comme des Sicav : elles permettent aux épargnants d’acheter une petite part d’un patrimoine diversifié entre des dizaines d’immeubles. Ainsi, avec une mise de fonds modeste, à peine quelques centaines d’euros dans le cadre de l’assurance-vie. Vous avez accès à un patrimoine professionnel de qualité.

Assurance Vie et Immobilier. Les conditions de souscription.

En dehors de ce support, les SCPI sont soumises à la fiscalité de l’immobilier.  On paye des frais de notaire à l’achat (inclus dans les frais de commercialisation) et les loyers encaissés sont soumis à l’impôt sur le revenu comme des revenus fonciers.

L’intérêt d’investir par le biais d’une assurance-vie est que les loyers relèvent alors de la fiscalité de l’assurance-vie. Et non de celle des revenus fonciers

Des gammes de SCPI sont disponibles dans la plupart des contrats des courtiers en lignes. Cependant on notera que le nombre d’unités de compte disponibles est limité. De plus les fonds vraiment intéressant pour le client sont rarement ceux qui le sont pour la compagnie d’assurance. Ainsi les unités de comptes disponibles en dehors des SCPI sont rarement disponibles chez les courtiers en ligne. Chez scpi-solution, nous avons sélectionné le contrat qui nous semble le plus intéressant pour nos clients. Que ce soit pour ceux qui recherchent de la sérénité. Que pour ceux qui ont un attrait pour le risque plus élevé.

Fiscalité et mode d’investissement

Premièrement, si la fiscalité des SCPI est avantageuse dans le cadre de l’assurance-vie. Il faut toutefois vérifier les conditions de souscription et leurs effets sur la rentabilité de ces placements. Compris entre 6 % et 9 %, les frais d’achat des SCPI sont réduits dans la plupart des contrats. Lorsque la SCPI ­Primopierre (groupe Primonial) est proposée en direct à un prix de souscription de 208 euros incluant 8,32 % de commission de souscription, elle est vendue sur le contrat que nous proprosons avec un rabais de 2,5 %, à 202,80 euros. Deuxièmement, compte tenu des frais d’achat, sa valeur de revente reste inférieure à 185,92 euros. Nous conseillons donc vivement d’investir à long terme. Aussi nous conseillons pour les épargnants souhaitant investir en SCPI un horizon d’investissement d’au moins 5 ans. Ce délais permettant de couvrir les frais de souscription et d’égaler la performance d’un fond en euros. Et ce, aux conditions actuelles de rémunérations des deux supports comparés. Au delà de 5 ans, l’écart se creuse en faveur des fonds immobiliers.

 

Contactez nos experts pour plus d’informations.

 

Assurance Vie et Immobilier. Moins de risques.

Une faiblesse des SCPI, comme pour tout investissement immobilier. C’est qu’il peut être difficile de revendre ses parts quand le marché immobilier se grippe. Dans le cadre d’une assurance-vie, ce risque est couvert par l’assureur. En contrepartie, Ce dernier retien une partie des loyers distribués. Dans le contrat que nous proprosons par exemple, 15 % des revenus des SCPI reviennent à l’assureur Suravenir. Ce qui réduit d’autant leur rendement pour les souscripteurs. ­Mais l’épargnant a une garantie de liquidités sur ses contrats. Et de plus, bénéficie d’une palette d’investissements de plus de 700 unités de comptes.

En outre, pour avoir une petite dose de pierre dans son assurance-vie. Et ce, sans passer par les SCPI, les fonds en euros sans risque des assureurs contiennent eux-mêmes environ 6 % d’immobilier en moyenne. Ainsi, en incluant ce patrimoine des assureurs et les autres fonds immobiliers détenus en unités de compte. Les investissements de l’assurance-vie dans la pierre approchent 80 milliards d’euros.

Découvrir les avantages des supports immobiliers dans l’assurance vie 

 

 

 

 

 

 

 

 

vulputate, lectus felis mattis pulvinar adipiscing dapibus sed in ut non Aliquam
Share This